Nous utilisons des cookies pour mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos. Pour en savoir plus consultez notre Politique de confidentialité

Accéder au contenu principal
Image le French Impact
  • Inspiration

  • Pionniers

L’implantation territoriale : au cœur du développement de votre structure

22.06.2020

  • Partagez l'article

Passer de 1 à plusieurs pour essaimer son modèle d’innovation sociale, pas si simple ! Ce sujet au coeur des préoccupations des entrepreneurs sociaux accompagnés par French Impact a été abordé en webinaire sous deux axes :

  • Comment structurer et animer mon réseau ? Les grands principes du déploiement territorial, et les témoignages variés de Pionniers qui ont choisi différents modèles
  • Quels dispositifs nationaux et locaux pour faciliter mon ancrage local ? Les moyens privés et publics sur lesquels vous appuyer pour passer de la vision à l’implantation

Les grands principes du déploiement territorial

Co-animateur de la première partie, le cabinet de conseil en stratégie pour l’ESS Co, a rappelé les grands principes pour réussir le déploiement territorial de son organisation. La réussite d’une trajectoire de développement repose sur la capacité à anticiper la prise en compte des facteurs clés de succès. De plus, le modèle de la structure doit se choisir en fonction des spécificités propres de celle-ci. Pour développer les bons moyens de développer son réseau, il est nécessaire de se poser certaines questions en amont : quelle place donner à l’autonomie ? Est-ce que la marque compte ? Quelles sont mes conditions d’implantation ?

Le déploiement territorial chez Phenix, Simon de Cyrène et Messidor, 3 modèles possibles

De façon concrète, trois Pionniers French Impact, Phenix, Simon de Cyrène et Messidor, ont témoigné de leurs différents modèles de réseaux.

 

Tout d’abord, Phenix, entreprise solidaire d’utilité sociale qui lutte contre le gaspillage alimentaire, a adopté le « modèle intégré » : ils ont fait le choix d’avoir un siège social à Paris et d’essaimer grâce à des équipes d’entrepreneurs locaux. L’enjeu national est alors de fédérer les salariés qui sont à distance et de garder une cohésion de groupe en entretenant une culture d’entreprise forte. Leur stratégie est de s’étendre au niveau national tout en restant une seule entité.

 

De façon différente, l’association Simon de Cyrène, qui propose des habitats partagés pour des personnes valides et des personnes devenues handicapées en cours de vie, s’est organisée en fédération. En condition sine qua non d’une nouvelle antenne : la création d’une communauté par la relation de confiance et l’envie de construire ensemble. Ainsi, les communautés locales se développent elles-mêmes tout en étant accompagnées étapes par étapes par le national. L’association souhaite avant tout privilégier l’écoute et insiste sur l’idée de prendre du temps et du recul pour mieux orienter ses décisions et identifier ses sources de valeurs.

 

Enfin, Messidor, qui accompagne les personnes en situation de handicap psychique vers le monde du travail, a développé un modèle de franchise sociale, basé sur le savoir-faire. Ce modèle agile de transmission de pair à pair garantit la bonne mise en œuvre de la méthodologie. Ainsi, leur objectif est d’accélérer le rythme de déploiement en restant fidèle à leur projet social.

Image le French Impact

©Elodie Perriot

Les dispositifs d’appui

La deuxième partie de l’atelier s’est penchée sur les dispositifs mis à disposition par des partenaires de French Impact pour faciliter concrètement l’implantation locale : avec l’intervention de BNP Paribas, la Banque des Territoires, AGR2 la mondiale, Ronalpia et l’Agence Nationale de la Cohésion de Territoires (ANCT). Les dispositifs proposés pour appuyer son implantation sont variés : réseaux de partenariats, dispositifs de financement à différents échelles – nationales, régionales, locales-, subventions et accompagnement.

Zoom sur la ruralité

Lors du temps d’échange avec les participants, un focus a été demandé sur les dispositifs d’appui spécifiques à la ruralité. La Banque des Territoires est engagée sur cette question avec le Ministère de Cohésion des territoires via le programme Petites villes de demain, qui s’adresse aux communes de moins de 20 000 habitants, avec l’objectif de conforter leur rôle de centralité, de renforcer le maillage territorial et de leur permettre de faire face aux enjeux démographiques, économiques, ou sociaux à venir. AG2R est également engagé sur cette thématique via la structure InSite, qui propose aux porteurs de projets ruraux un accompagnement sur mesure pour les aider à se développe.

 

Enfin, l’ANCT suit l’Agenda rural. De nombreuses mesures en cours de déclinaison, comprenant les Petites villes de demain, mais aussi d’autres projets autour du commerce, des lieux de convivialité ou encore de l’accès au numérique. Pour en savoir plus, contactez-nous.

Image le French Impact

Pour aller plus loin

Acteurs de l’ESS en essaimage, acteurs de l’accompagnement : vous souhaitez vous connecter à la communauté French Impact et en savoir plus ? Contactez Clémence Macary, Responsable programme Accélération.

  • Partagez l'article