Nous utilisons des cookies pour mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos. Pour en savoir plus consultez notre Politique de confidentialité

Accéder au contenu principal
Image le French Impact
  • Territoires

  • Partenaires

Le Transfert de savoir-faire (TSF) : un dispositif gagnant-gagnant pour nos territoires

12.10.2020

  • Partagez l'article

Cette année, les collectifs Figeacteurs et ETIC ont pu jouir d’un transfert de savoir-faire (TSF), un dispositif de professionnalisation gagnant-gagnant pour les deux parties : changer de posture, pour l’un, et gagner en efficacité pour l’autre !

 

Ce dernier est mis à disposition d’un collectif « Territoire French Impact » (un « bénéficiaire ») dans l’optique de le faire bénéficier d’un partage d’expérience et d’un transfert de compétences par un professionnel d’une entreprise de l’ESS expérimentée (une « personne ressource »).

 

 

« Le regard extérieur et aiguisé d’ETIC nous a permis de nous poser les bonnes questions dans le montage juridique et financier de notre projet de Tiers-Lieu ».

 

 

Merryl Parisse, Coordinatrice chez Figeacteurs (collectif French Impact de Figeac)

Image le French Impact

Son mode d’emploi

Qui peut bénéficier d’un TSF ?

 

Pour être éligible, le « bénéficiaire » doit être :

 

  • Membre d’un collectif « Territoire French Impact », quelle que soit son activité ;

 

  • Dans une démarche de création d’une activité nouvelle ou d’une structure nouvelle répondant aux besoins du territoire et s’inscrivant dans la feuille de route définie avec Le French Impact.

 

De surcroît, pour être éligible, l’activité concernée doit avoir une finalité sociale et/ou environnementale.

 

 

Qui peut réaliser le TSF ?

 

La « personne ressource » effectuant le transfert doit :

 

  • Être salariée (et non bénévole) d’une entreprise de l’ESS ;

 

  • Posséder des compétences avérées sur la problématique du « bénéficiaire » et la thématique du transfert.

 

Durée et calibrage du besoin

 

La durée totale du TSF ne peut excéder 3 jours par an et par « bénéficiaire », en une seule ou plusieurs demandes, au regard du besoin.

 

Il appartient au « bénéficiaire » et à la « personne ressource » d’établir le calendrier en fonction de leurs disponibilités respectives.

« Nos échanges avec Figeacteurs nous ont amenés à questionner nos propres pratiques et outils, à les repenser pour les rendre ré-utilisables, c’était très enrichissant et nous sommes près à le faire de nouveau pour d’autres ! ».

Baptiste Garmy, Expert des lieux de travail collaboratifs et ESS chez ETIC - Foncièrement Responsable (collectif French Impact de Lyon)

Le French Impact : prescripteur du TSF pour le « bénéficiaire » (Figeacteurs)

 

Notre rôle :

 

  • Qualifier le besoin du « bénéficiaire » au regard des dispositifs de droit commun existants ;
  • Appuyer l’opportunité de la demande de TSF ;
  • S’assurer de la cohérence de la demande avec le projet du collectif « Territoire French Impact » ;
  • Appuyer l’identification d’une « personne-ressource », si cela est nécessaire.

 

 

  • Partagez l'article