Nous utilisons des cookies pour mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos. Pour en savoir plus consultez notre Politique de confidentialité

Accéder au contenu principal
Image le French Impact
  • Entreprises

  • Partenaires

Parlons Impact avec nos partenaires : Christophe Genter, Banque des Territoires

08.07.2021

  • Partagez l'article

Cette semaine, nous mettons à l’honneur nos grands partenaires, dans le but de valoriser l’engagement des entreprises. Qu’est-ce que l’impact pour les entreprises ? Quel peut être leur rôle dans la transition vers une économie plus solidaire, durable et inclusive ? Comment y contribuent-elles ? Christophe Genter répond à nos questions sur l’engagement de la Banque des Territoires.

Qu’est-ce que l’impact signifie pour vous, et quelle place occupe-t-il dans la stratégie de la Banque des Territoires ?

Pour nous, l’impact n’est pas une option : il est au cœur de nos processus de décision. Quand la Banque des Territoires, investisseur d’intérêt général, analyse un dossier d’investissement, elle s’attache en priorité aux dimensions extra-financières du projet. Notre palette d’outils d’ingénierie et financiers nous permet d’adresser une grande diversité d’acteurs de l’ESS : associations, coopératives, fondations, mais aussi entreprises commerciales. La Banque des Territoires investit dans des projets à fort impact territorial, social et environnemental, en cherchant à développer et valoriser les impacts extra-financiers générés par la structure, en portant une attention particulière à la mesure de ces externalités positives.

 

Bien sûr, en tant qu’investisseur avisé, nous analysons également la viabilité économique et la rentabilité financière des projets, mais nous pondérons ces critères financiers en fonction de l’impact extra-financier qui est généré sur les territoires et auprès de ses habitants.

Sur cette base, quel peut être l’impact des entreprises dans la transition pour une économie plus solidaire, inclusive et respectueuse de l’environnement ? Dans quelle mesure la coopération entre les grands groupes, les innovateurs sociaux et les décideurs publics est-elle nécessaire ?

L’économie à impact social est une économie attentive à l’utilité sociale et aux vertus de l’entreprise, qui allie performance économique et impact extra-financier. La prise en compte de l’impact, non seulement environnemental, mais aussi social et territorial, progresse dans les stratégies et les projets des entreprises, et la période post-crise Covid-19 qui s’amorce est une opportunité de faire bouger les lignes pour ne pas retomber dans les mêmes écueils d’avant crise. L’essor des sociétés à mission, dont le statut a été promulgué dans la loi Pacte de 2019, montre bien que cette notion n’est plus réservée au seul champ de l’ESS, et qu’elle irrigue l’ensemble de l’économie, des TPE/PME aux grands groupes du CAC40.

"Quand la Banque des Territoires, investisseur d’intérêt général, analyse un dossier d’investissement, elle s’attache en priorité aux dimensions extra-financières du projet."

En quoi votre engagement auprès de French Impact, et notamment votre participation aux rencontres organisées dans le cadre du programme Impact Finance, s’inscrivent dans cette dynamique ?

La Banque des Territoires est un partenaire de la première heure de French Impact, autour de deux convictions partagées : l’importance de la mesure d’impact extra-financier par les entreprises et la volonté d’agir pour le développement de long-terme et la massification des projets à impact.

 

L’appel à projets « Les Pionniers » illustre bien la coopération entre la Banque des Territoires et French Impact. Ce dispositif a en effet fait l’objet d’un travail conjoint de l’Etat, la Banque des Territoires et French Impact, dans l’accompagnement au changement d’échelle de 22 structures à fort impact, entre 2018 et 2020, et les résultats de l’évaluation extra-financière de ces projets sont prometteurs : le nombre de bénéficiaires des projets de ces 22 Pionniers a doublé entre 2018 et 2020.

 

En 2020, French Impact et la Banque des Territoires ont resserré leurs liens autour du programme Impact Finance, qui a pour objectif d’intensifier le financement des projets à impact. La Banque des Territoires prend aujourd’hui part à chacun des volets d’Impact Finance, notamment les conférences des financeurs qui permettent la rencontre entre des projets de territoires à impact et des financeurs à impact.

 

Le programme Impact Finance revêt un intérêt significatif pour la Banque des Territoires :

  • Les 30 fonds sous bannière French Impact ont des stratégies d’investissement complémentaires, permettant l’accompagnement des projets à impact en fonction de leur stade de développement ;
  • Les structures de l’accompagnement (notamment les incubateurs et accélérateurs) montent en compétences sur les enjeux de financement et d’hybridation des modèles économiques ;
  • Les projets présentés lors des conférences des financeurs portent des actions répondant à des enjeux adressés par la Banque des Territoires.

 

La Banque des Territoires a participé à ce jour à plusieurs conférences des financeurs organisées en régions, ce qui a permis d’alimenter notre vivier de projets territoriaux à instruire en vue d’investissements potentiels.

Concrètement, de quelle manière y avez-vous contribué ? Citez une action phare qui illustre bien votre engagement.

Si je dois citer un exemple emblématique de notre partenariat, j’évoquerai la SCIC « Envie Autonomie », lauréat du programme des Pionniers en 2018, qui est un réseau d’entreprises d’insertion (déjà 34 emplois en insertion) dans le domaine de l’économie circulaire, dont l’activité est de collecter, trier, recycler et revendre des aides techniques à des prix attractifs, permettant à des populations précaires d’accéder à ces équipements. Nous avons investi 500 k€ en titres participatifs il y a quelques mois pour accompagner leur essaimage dans 39 départements d’ici 2025.

 

En conclusion, je veux réaffirmer le fait que la Banque des Territoires soutient pleinement la démarche du French Impact, elle est fière de figurer parmi les 30 fonds sous bannière, et que cette liste d’investisseurs a vocation à s’étendre dans le but de massifier les financements des projets à fort impact dans nos territoires, au service d’une économie plus inclusive et plus durable.

  • Partagez l'article