Nous utilisons des cookies pour mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos. Pour en savoir plus consultez notre Politique de confidentialité

Accéder au contenu principal
Image le French Impact
  • Territoires

Lancement du programme de R&D Transitions et Résiliences, du Territoire French Impact Clermont-Ferrand

29.11.2021

  • Partagez l'article

Ce 09 novembre 2021, après plus d’un an de travail de coordination et de structuration, l’équipe du CISCA, référent Territoire French Impact Clermont-Ferrand, présentait son programme de Recherche et Développement territoriale « Transitions et Résiliences ». Cette initiative assez inédite s’inscrit sur l’ensemble du territoire puydomois. Elle a pour objectif de faire émerger ou d’accompagner des dynamiques de recherche-action et des expérimentations, à visée de transformation écologique, économique, sociale et démocratique.

 

Le CISCA – Centre d’innovations sociales Clermont Auvergne – est un centre de R&D territoriale sous forme associative qui a pour mission d’accompagner dans une posture d’intermédiation les démarches collectives à l’échelle du territoire du Puy de Dôme, en vue de faire émerger des dispositifs et des expérimentations, à visée de transformation écologique, sociale et démocratique sur son territoire.

Image le French Impact

Déploiement de l’innovation sociale

Une ambition commune aux Territoires French Impact

Lancé pour une durée de 4 ans (2021/2025), ce programme de R&D territoriale rassemble ainsi une quarantaine d’adhérents, collectivités locales, associations, entreprises, parmi lesquelles Clermont Auvergne Métropole, la communauté de commune du Massif du Sancy, la commune de Thiers, l’association Sens9, Landestini, le PETR du Grand Clermont, l’incubateur Cocoshaker ou encore l’Union Régionale des SCOP et des SCIC AuRA.

 

Du côté de l’Université Clermont-Auvergne, 7 laboratoires (ClerMa, Communication et Sociétés, UMR Territoires, UMR Ressources, LAPSCO, Acté, CERDI) pour 13 directeurs de recherche sont mobilisés pour accueillir et encadrer les thèses de doctorat et contribuer aux projets de recherche action.

 

En définitive, ce programme reposera sur la coopération, la mutualisation et la réciprocité entre les membres adhérents afin de favoriser la co-construction et le partage des connaissances produites par les différentes recherches-actions afin d’accompagner les transitions pour des territoires durables et résilients. Une méthodologie à l’image de celle du French Impact.

Si l’Université sait travailler avec les grands groupes ou les collectivités d’ampleur comme la Métropole ou la Région, le travail du CISCA est précieux pour ouvrir l’université aux acteurs les moins acculturés comme les TPE, les PME, les associations ou les collectivités plus modestes… Dans sa mission d’intermédiation, le CISCA peut ainsi faciliter la relation entre la connaissance scientifique et les préoccupations de ces acteurs sur les enjeux de transitions et de résiliences.

Mathias Bernard, co-président du CISCA

Une dynamique de coopération

Ce programme de R&D territoriale facilite en ce sens les dynamiques de recherche-action. Cela permet de faire émerger un territoire au développement adapté aux enjeux de notre temps (écologiques, sociaux, économiques etc.).

 

La crise sanitaire mondialisée de la COVID-19 a en effet mis en exergue les vulnérabilités de nos systèmes déjà observées par de nombreux travaux scientifiques depuis plusieurs dizaines d’années (depuis le rapport Meadows de 1972 notamment). Dès lors, la question de la résilience territoriale et son impératif de protection des populations est apparue incontournable. Or, le territoire puydomois dispose de ressources humaines et naturelles précieuses dans la perspective d’adapter et de transformer notre territoire face aux bouleversements à venir.

 

Dès lors, le programme « Transitions et Résiliences » repose sur la coopération entre ses membres : chaque territoire, chaque organisation, aborde les enjeux de transitions et de résiliences à travers le prisme qui lui semble le plus préoccupant ou le plus familier (démocratie participative, alimentation locale, acceptabilité́ sociale des transitions, structuration de filières locales etc.). Thèses de doctorat, projets de recherche action et transferts de connaissances (conférences, formations, ateliers etc.) forment alors les trois modalités principales de production de connaissances accompagnées par le CISCA auprès de ses membres.

 

En tant qu’adhérents au programme de R&D « Transitions et Résiliences », les membres sont ainsi engagés dans une dynamique d’émergence, de partage et de diffusion de connaissances scientifiques et opérationnelles sur les enjeux de transitions et de résiliences. Ce processus de coopération et d’intermédiation entre tous les acteurs adhérents au programme répartis sur le territoire puydomois est assuré quotidiennement par l’équipe du CISCA durant les quatre années du programme de R&D.

 

 

  • Partagez l'article