Nous utilisons des cookies pour mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos. Pour en savoir plus consultez notre Politique de confidentialité

Accéder au contenu principal
Image le French Impact
  • Défis

  • Communauté

Comment accompagner vers une activité physique et sportive pour tous ? La solution du DAHLIR !

26.02.2021

  • Partagez l'article

Dans le cadre de notre programme Filières, nous travaillons depuis décembre 2020 avec AG2R LA MONDIALE sur la structuration d’une filière du Bien Vieillir. Notre objectif ? Faire de l’activité physique et sportive un levier d’innovation sociale et publique contre le mal vieillir.

 

Ainsi le 28 janvier dernier, nous avons organisé une première rencontre « Sport Santé et Bien Vieillir » pour amorcer les premiers travaux avec plus d’une centaine d’acteurs, issus d’horizons divers. Plusieurs experts et initiatives inspirants ont pu témoigner. DAHLIR Santé fait partie de ces pratiques innovantes qui ont prouvé leur efficacité à l’échelle d’un territoire, que nous souhaitons mettre en lumière et vous présenter.

DAHLIR Santé : qu’est-ce que c’est ?

L’activité physique régulière, source de bonne santé

 

Née en Haute-Loire en 2012, mobilisée principalement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Dispositif d’Accompagnement du Handicap vers des Loisirs Intégrés et Réguliers (DAHLIR) facilite l’accès aux activités régulières et pérennes de loisirs en milieu ordinaire pour les personnes (enfants et adultes) en situation de handicap, de réinsertion sociale ou ayant une maladie chronique.

 

La notion de handicap est appréhendée par l’association de manière à inclure tout type de handicap, dont le handicap social et les troubles de la santé. Cela se concrétise notamment par la spécialisation de DAHLIR en 3 axes, à savoir : Handicap, Insertion et Santé.

 

DAHLIR Santé œuvre ainsi pour une intégration dans les clubs sportifs ou encore les associations culturelles / bénévoles quelle que soit la situation du bénéficiaire.

 

Comment ?

  • D’une part, en mettant en place un accompagnement individualisé, gratuit et de proximité pour l’accompagner dans la concrétisation de son projet global, avec comme mot d’ordre : autonomie et développement de la confiance en soi ;
  • D’autre part, en sensibilisant les clubs et les associations du territoire à l’accueil et l’inclusion d’un public éloigné de la pratique physique.

L’accompagnement DAHLIR Santé en 4 étapes

« Adapter l’offre de pratique physique, ne pas la créer »

 

1- La demande : Qui peut solliciter le DAHLIR Santé ? Vous ! Si vous êtes par exemple : un programme d’éducation thérapeutique, un professionnel de santé, un partenaire et êtes en contact avec un patient atteint d’une pathologie chronique ou présentant un facteur de risque.

 

2- La rencontre : DAHLIR Santé organise une rencontre avec le chargé d’accompagnement de l’équipe pour mieux cerner les envies, les besoins et donc le projet de la personne qui souhaite bénéficier de ce dispositif. L’association recherchera ensuite une activité ainsi qu’une structure d’accueil (club ou association) correspondant à son projet.

 

3- L’essai et l’adhésion : DAHLIR Santé propose au bénéficiaire une ou plusieurs séances d’essai dans la structure de loisirs en présence du chargé d’accompagnement pour remédier aux éventuels besoins d’adaptation (matérielle, humaine, etc.). Si la ou les séances d’essai sont concluantes, le bénéficiaire pourra alors adhérer à la structure en question.

 

4- Le suivi : Un suivi régulier sera réalisé par le référent DAHLIR Santé auprès du bénéficiaire et de la structure afin de garantir une intégration la plus efficiente qui soit de son projet de loisirs et susciter parfois de nouvelles envies chez le patient.

 

Un accompagnement qui a montré son efficacité, comme en témoigne l’impact du DAHLIR Santé.

L’impact du DAHLIR Santé

600 personnes

sont accompagnées en moyenne par an dans les quatre départements auvergnats

entre 60 et 70 %

des bénéficiaires ont encore une pratique physique pérenne après 2 ans d’accompagnement

Dans la continuité du DAHLIR Santé : le DAPAP !

 

Depuis 2019, l’association DAHLIR Santé coordonne le Dispositif d’Accompagnement vers la Pratique d’Activité Physique (DAPAP) dans les quatre départements d’Auvergne.

 

Impulsé par l’ARS et la DRDJSCS Auvergne Rhône-Alpes, ce dispositif vise à faciliter la mise en réseau entre les acteurs de la Santé et du Mouvement sportif, tout en offrant une meilleure lisibilité de l’offre d’activité physique adaptée qui existe sur le territoire. Depuis février 2021, l’association DAHLIR coordonne également ce dispositif dans le Rhône.

Image le French Impact

DAHLIR Santé face à la crise sanitaire

Entre adaptabilité et maintien de leurs actions

 

Face aux bouleversements engendrés par la pandémie depuis près d’un an, les équipes du DAHLIR Santé ont su rebondir avec notamment l’appui des partenaires impliqués dans le Sport Santé !

 

Afin de garder un suivi régulier sur les projets de loisirs de leurs bénéficiaires et surtout de préserver un tant soit peu de lien social, plus que primordial pour certains d’entre eux qui se sont retrouvés confinés seuls, les bénéficiaires ont pu continuer leur parcours DAPAP sous la délivrance d’une ordonnance de leurs médecins impliqués dans la démarche.

« La crise sanitaire commence à peser car ce qui était 'temporaire' s'installe un peu plus durablement ».

Anaïs Charra, Coordinatrice Régionale du DAHLIR Santé

Même si l’absence évidence d’offres de pratiques sportives est la cause principale de leurs difficultés pour accompagner convenablement leurs bénéficiaires, ils y pallient depuis le deuxième confinement en proposant des séances d’activité physique, des temps d’échange, des défis quotidiens ou du coaching avec des fiches, des exercices, etc. La meilleure alternative qu’ils aient pu trouver jusqu’alors afin de maintenir un lien de proximité.

 

En effet, l’impact sanitaire généré par la crise a pu entraîner un déconditionnement, voire une aggravation de leur pathologie dues à la baisse d’activité ou à la solitude. Face à ce constat, le rôle et les missions du DAPAP sont importants aujourd’hui et le seront d’autant plus demain. Cette dynamique est déjà bien enclenchée grâce aux médecins qui restent impliqués.

Leurs perspectives 2021

« Revenir à la normale ! »

 

  • Continuer d’accompagner la reprise d’une activité physique pour les personnes atteintes d’une maladie chronique ;
  • Développer des synergies entre leurs dispositifs Santé et Insertion afin de faciliter l’accès à une pratique d’activité physique et sportive pour les plus démunis ;
  • Poursuivre leurs actions de sensibilisation des acteurs clés du dispositif (Mouvement sportif et professionnels de santé) ;
  • Continuer à faire évoluer le dispositif Santé grâce au soutien du pôle Action Sociale AG2R Auvergne-Rhône-Alpes.

 

C’est tout ce qu’on souhaite aux équipes de l’association DAHLIR Santé pour la nouvelle année !

  • Partagez l'article